transposition


transposition

transposition [ trɑ̃spozisjɔ̃ ] n. f.
• v. 1370; de transposer
1Changement de place, et spécialt(XVIe) Interversion. « Par une transposition de sens, M. de Cambremer vous regardait avec son nez » (Proust). Pathol. Transposition vasculaire : anomalie congénitale dans laquelle les gros vaisseaux du cœur (aorte et artère pulmonaire) se trouvent en position inversée par rapport à leur situation normale. — Déplacement ou interversion dans l'ordre des éléments de la langue. Transposition de phonèmes, de lettres, de syllabes (dans les mots). anagramme, métathèse. Transposition des mots d'une phrase. Math., log. Permutation.
2Fait de transposer, de faire passer dans un autre domaine. Transposition de la réalité dans une œuvre littéraire. Transposition d'une nouvelle à la télévision. adaptation.
3(1694) Mus. Fait de transposer un morceau de musique (ou un fragment) en modifiant la hauteur des degrés de la gamme d'après laquelle il est composé. Art de transposer.
Morceau transposé. arrangement. Transposition pour baryton d'un lied pour ténor.

transposition nom féminin Action de transposer, d'intervertir les places : Une transposition de mots dans une phrase. Action de faire passer quelque chose, fait d'être transposé dans un autre domaine en l'adaptant à des conditions nouvelles, à un contexte différent. Beaux-arts Technique de restauration, consistant à remplacer le support original, détérioré, d'une peinture par un support neuf. Chimie Synonyme de réarrangement. Électricité Mode de pose des câbles unipolaires de transport d'énergie, effectué en permutant les positions de chaque phase. Permutation des conducteurs d'une même bobine de machine électrique. Imprimerie Interversion, dans un texte composé, de deux signes, lettres, lignes, paquets, pages, etc. Mathématiques Permutation d'un ensemble fini, qui laisse invariants tous les éléments sauf deux qu'elle intervertit. Musique Transport des notes d'un morceau ou d'un fragment musical d'une hauteur à une autre, sans changer les intervalles entre les notes ni la valeur des notes. (La transposition se fait par écrit ou à vue en lisant les notes dans une clé différente.) Pathologie Déplacement d'un organe ou d'un tissu par rapport à sa disposition anatomique normale. Psychologie Phénomène d'apprentissage ou de perception qui comporte la conservation d'un rapport. ● transposition (expressions) nom féminin Transposition des gros vaisseaux, malformation congénitale dans laquelle l'aorte naît anormalement du ventricule droit et l'artère pulmonaire, du ventricule gauche. Transposition tendineuse, intervention consistant à sectionner puis à réinsérer le tendon d'un muscle à distance de sa zone d'insertion habituelle. ● transposition (synonymes) nom féminin Action de transposer , d'intervertir les places
Synonymes :
- déplacement
Synonymes :
- Chimie. réarrangement

transposition
n. f.
d1./d MATH Permutation de deux éléments (définie par une relation).
Transformation d'une matrice en une autre par interversion des lignes et des colonnes.
d2./d Action de présenter différemment, de transposer dans une oeuvre littéraire. La transposition du vécu dans le rêve.
d3./d MUS Action de transposer un morceau.
d4./d CHIM Migration de radicaux ou d'atomes à l'intérieur d'une molécule. Syn. réarrangement moléculaire.

⇒TRANSPOSITION, subst. fém.
A. — 1. a) Vx. Changement de lieu. (Dict. XIXe et XXe s.).
BEAUX-ARTS. Technique de restauration consistant à transférer sur un nouveau support une peinture, une mosaïque (d'apr. NÉR. Hist. Art 1985). Synon. rentoilage (dér. s.v. rentoiler).
b) Fait qu'une chose soit placée avant ou après la position qu'elle devrait normalement occuper dans une série. Transposition de livres dans un rayon de bibliothèque.
BIOL. ,,Changement dans la localisation chromosomique d'un élément génétique`` (L'HÉR. Génét. 1979 et Méd. Biol. Suppl. 1982).
CHIM. ORG. ,,Changement de position d'atome ou de radical dans une molécule provoquant la formation d'un isomère`` (GRAND. 1962). Synon. réarrangement (dér. s.v. réarranger).
GÉOM. On donne à la rotation de 180 autour d'une droite le nom de symétrie ou encore de transposition par rapport à cette droite (HADAMARD, Géom. ds espace, 1921 [1901], p. 97).
INDUSTR. GRAPH. Interversion, dans un texte composé, de signes, de lignes, de pages, etc. (Dict. XIXe et XXe s.).
LING., vieilli. Permutation de phonèmes; déplacement d'un mot, d'un groupe de mots par rapport à l'ordre dit direct, logique, naturel. Synon. métathèse. Quant à la construction, je voudrais qu'elle suivît toujours la construction pleine et directe, dans toutes ses phrases et parties de phrase; et qu'on n'y admît d'ellipses que celles qui sont faciles à suppléer, et de transpositions ou d'incises, que celles réellement utiles pour faire sentir la relation d'une proposition avec celle qui précède ou qui suit (DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1813, p. 413). Fanferluche. Palfernier. Pimpernelle. Sersifis. Le trait commun aux trois premiers de ces mots populaires c'est la transposition de l'r et de l'e, re devenu er (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 138).
PATHOL. ,,Déplacement de certains organes, et particulièrement des viscères, tel que l'organe considéré se trouve du côté opposé à celui qu'il occupe normalement`` (GDEL).
Transposition artérielle ou des gros vaisseaux. ,,Malformation congénitale caractérisée par une naissance de l'aorte du ventricule droit et une naissance de l'artère pulmonaire du ventricule gauche`` (Méd. Biol. Suppl. 1982).
c) P. anal. Déplacement dans le temps. Vous voudrez bien observer qu'en ce qui concerne le changement d'heure des matines, il consiste en une simple transposition de l'horaire et que nous n'y gagnons pas une minute de repos de plus (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 221).
CHRONOL. Modification dans l'ordre de succession. La généalogie de Seth reproduit exactement le même nombre de phases que celle de Caïn lui-même (...). Seulement il y a une transposition remarquable dans l'ordre de ces générations (P. LEROUX, Humanité, 1840, p. 585).
RHÉT., vieilli. Fait de placer, dans un récit, un épisode ou un développement ailleurs qu'à la place que justifierait la chronologie des événements.[C'est ici] que se présente la meilleure occasion, sans doute, de revenir sur (...) le jugement du duc d'Enghien. On va connaître tout à l'heure la véritable cause de cette transposition, et d'un aussi long retard (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 376).
2. Inversion de l'ordre des termes d'un rapport. Synon. permutation, renversement. Chacun d'eux donnait le bras à la femme de l'autre. Au dire de la chronique scandaleuse, cette transposition était complète (BALZAC, Illus. perdues, 1837, p. 78).
LOG., MATH. Transposition d'ordre ou, p. ell., transposition. Changement de l'ordre d'application des propositions ou des termes d'une série. Synon. inversion, renversement. Pour avoir des exemples de ces renversements de séries partielles, de ces transpositions d'ordre entre des propositions qui ont le même degré de généralité, il suffit de comparer des éléments de géométrie rédigés sur des plans différents (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 388). Le produit de deux facteurs n'est plus le même selon l'ordre dans lequel on les multiplie. Quelle perversité, n'est-il pas vrai? Certaines transpositions semblent ne devoir introduire rien d'imprévu (Gds cour. pensée math., 1948, p. 448).
B. — MUS. Notation ou exécution d'une composition musicale dans une tonalité différente de celle dans laquelle elle est écrite. Au moyen de la transposition, deux bonnes cantatrices, quoique avec des voix différentes, peuvent souvent produire un grand effet dans le même rôle (STENDHAL, Rossini, t. 2, 1823, p. 99). Les équivalences mélodiques par modulation et transposition sont extrêmement fréquentes dans l'art grégorien (POTIRON, Mus. église, 1945, p. 56).
C. — 1. Adapter le contenu d'une œuvre, un thème à un contexte différent, dans une forme différente. C'est donc sous une transposition hégélienne du christianisme que Marx se représente le mouvement moderne d'émancipation (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. XLIV).
2. Transfert, sous une forme adaptée, des méthodes ou des techniques d'un domaine dans un autre. Mettez (...) à l'acquit de M. Doré d'amusantes fantasmagories de campagne, des jeux de lumière comme au théâtre, une transposition de l'art du décor dans le dessin (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 215). [Schrodinger a démontré dès 1926] que le formalisme de la mécanique quantique pouvait être considéré comme une simple transposition algébrique de celui auquel aboutissait la mécanique ondulatoire (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 142).
INFORMAT. ,,Modification plus ou moins importante d'un logiciel pour réaliser sa portabilité et le rendre exploitable sur une machine différente de celle pour laquelle il avait été écrit à l'origine`` (MORVAN Informat. 1981).
3. a) Expression du réel par des moyens symboliques relevant de l'analogie, de l'image, des différents langages artistiques. Transposition picturale du réel. Hors de l'art, c'est-à-dire dans les œuvres qui n'ont plus pour but la transposition de la vie en écritures, en formes, en sonorités (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 301). Le thème bergsonien de la durée (...) devait trouver, grâce à Proust, sa transposition romanesque (MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 39).
b) Passage d'un code à un autre. La linguistique n'examine les systèmes graphiques de communication que s'ils dépendent complètement ou partiellement du système linguistique, s'ils sont à différents degrés, une transposition graphique de ce que le langage manifeste par des signes vocaux (ALARCOS-LLORACH ds Langage, 1968, p. 519).
4. Échange, transfert. D'aventurier, je me suis fait artiste (...) transposition, radicale en apparence, de mes facultés actives (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 205). On ne se fait pas en quelques jours à cette transposition, sinon de regarder des bruits, du moins d'écouter avec les yeux (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 332).
5. LING. Passage d'une classe à une autre.
a) Transposition (fonctionnelle). Changement de catégorie syntaxique. Synon. translation. Transposition fonctionnelle (BALLY Ling. 1950, p. 116):
Lorsque, en 1934, je me suis décidé à publier (...) mon article intitulé: « Comment construire une syntaxe » (...) je me suis trouvé avoir à choisir entre le nom de translation, que j'avais toujours donné personnellement au phénomène, et celui de transposition, que j'avais ensuite trouvé chez Bally, chez M. Juret et chez M. Guillaume. Si, tout bien pesé, je me suis tenu au terme précédemment adopté (...) c'est d'abord parce que le terme de translation est plus bref d'une syllabe et partant maniable, et c'est surtout parce qu'il est la clé de tout un système terminologique commode...
TESNIÈRE, Élém. de synt. struct., 1965, p. 383.
b) Transposition sémantique. Changement de sens. La transposition fonctionnelle (qui relève exclusivement de la grammaire) doit être soigneusement distinguée de la transposition sémantique, qui intéresse aussi le lexique, par le fait que les signes changent de signification (généralement par emploi figuré) en même temps que de catégorie; c'est le cas p. ex. lorsque sang devient adjectif dans sanglant (comparez « vaisseau sanguin », transposition fonctionnelle), et glace dans (un froid) glacial (comparez « la période glaciaire ») (BALLY Ling. 1950, p. 116).
6. RHÉT., vieilli. Application à une catégorie sémantique différente. Synon. hypallage. Je note en passant [dans Fromentin] ce « ciel balayé, brouillé, soucieux, » cette transposition et comme ce reflet de l'âme au ciel et aux objets environnants (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 7, 1864, p. 110).
7. TISS. Reproduction totale ou partielle, mais toujours exacte et point par point, des effets d'une mise en carte. (Dict. XIXe et XXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1270 [ms. XVe s.] « traduction, adaptation » (L'Art d'Amours, éd. B. Roy, p. 281, ligne 5347), attest. isolée. A. 1. 1488 « action de porter d'un lieu dans un autre » transposition de lieu (La Mer des Histoires, I, 34b, édit. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 175); 1590 « action d'intervertir l'ordre de plusieurs choses » quelque transposition de chronologie (MONTAIGNE, Essais, III, 9, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, t. 2, p. 964); 2. a) 1671 « renversement de l'ordre habituel des mots, inversion » (BOUHOURS, Les Entretiens d'Ariste et Eugène, 2e entretien, éd. F. Brunot, p. 38); b) 1933 ling. (MAR. Lex.). 3. 1690 impr. (FUR.); 4. 1830 méd. « déplacement de certains organes » (Encyclop. méthod. Méd. t. 13: la transposition du foie à gauche entraîne nécessairement celle du cœur à droite); 5. 1876 tissage (Lar. 19e); 6. 1933 transpositions ... moléculaires (Lar. 20e); cf. 1934 par transposition moléculaire (BOULLANGER, Malt., brass., p. 414); 7. 1964 électr. (Lar. encyclop.). B. 1. 1680 « action de transformer quelque chose pour l'appliquer à un domaine différent » (Mlle DE SCUDÉRY, Les Conversations, Dialogue ds LITTRÉ); 2. 1694 mus. Transposition d'un ton à un autre (Ac.); 3. 1966 psychol. (BATTRO). Dér. de transposer; suff. -(i)tion sur le modèle de poser/position. Fréq. abs. littér.:231. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 84, b) 111; XXe s.: a) 226, b) 714.

transposition [tʀɑ̃spozisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1370; de transposer.
1 Changement de place, et, spécialt (XVIe), interversion. || « Par une transposition de sens, M. de Cambremer vous regardait avec son nez » (cit. 7, Proust).
1 Chacun d'eux donnait le bras à la femme de l'autre. Au dire de la chronique scandaleuse, cette transposition était complète.
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 533.
Pathol. || Transposition vasculaire : anomalie congénitale dans laquelle les gros vaisseaux du cœur (aorte et artère pulmonaire) se trouvent en position inversée par rapport à leur situation normale.Biol. || Transposition d'un élément, d'une séquence génétique ( Transposon).
Ling. Déplacement ou interversion dans l'ordre des éléments de la langue. || Transposition de sons, de phonèmes, de lettres, de syllabes (dans les mots). Anagramme, métathèse. || Transposition des mots d'une phrase. Interversion, inversion (→ Suffire, cit. 5). Absolt. et vx (Bouhours, d'Olivet, in Littré). Inversion.Imprim., typogr. Interversion de feuilles, de pages, de signes, etc. ( Mastic).
2 (…) une transposition de mots qui est échappée à ma plume (…)
La Bruyère, Lettres, IV.
Math., log. Permutation, renversement.
2 (1690). Le fait de transposer (I., 3.), de faire passer dans un autre domaine. || La métaphore est une transposition. || Transposition de sens, de valeur (→ Désignation, cit. 1). || Transposition de la réalité (dans un livre). → Épouvante, cit. 7.
3 Je puis faire des omissions dans les faits, des transpositions, des erreurs de dates; mais je ne puis me tromper sur ce que j'ai senti, ni sur ce que mes sentiments m'ont fait faire; et voilà de quoi principalement il s'agit.
Rousseau, les Confessions, VII.
4 (…) un moment, avant le choc, il avait eu le pressentiment de l'accident; seulement, par une transposition de vue fraternelle, c'était moi qu'il avait vu blessé, et blessé à l'œil.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 10 févr. 1869, t. III, p. 199.
Vx. Traduction → Opérer, cit. 4.
3 (1694). Mus. Le fait de transposer un morceau de musique (ou un fragment) en modifiant la hauteur des degrés de la gamme d'après laquelle il est composé. || Transposition à vue, par écrit.Art de transposer.(Une, des transpositions). Morceau transposé. || Transposition pour baryton d'un lied pour ténor.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • transposition — Transposition …   Thresor de la langue françoyse

  • Transposition — may mean: * Transposition (cardiac), a congenital heart defect with malformation of any of the major vessels. * Transposition (chess), different moves or a different move order leading to the same position, especially during the openings. *… …   Wikipedia

  • transposition — Transposition. s. f. v. Renversement de l ordre naturel dans lequel les mots doivent estre rangez. Transposition vicieuse. transposition élegante. la Poësie souffre plus les transpositions que la Prose. il y a des transpositions qui ont bonne… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Transposition — Trans po*si tion, n. [F. transposition, from L. transponere, transpositum, to set over, remove, transfer; trans across, over + ponere to place. See {Position}.] The act of transposing, or the state of being transposed. Specifically: [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • transposition — 1530s, from Fr. transposition or directly from M.L. transpositionem, noun of action from transponere (see TRANSPOSE (Cf. transpose)) …   Etymology dictionary

  • transposition — transposition. См. транспозиция. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Transposition — (v. lat.), 1) das Versetzen eines Gliedes einer Gleichung auf die entgegengesetzte Seite unter Veränderung des Vorzeichens. Ist z.B. gegeben 5a + 3b = c, so wird c transponirt, wenn man schreibt: 5a + 3b – c = o; diese T. ist richtig nach dem… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • transposition — index delivery, exchange, replacement Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • Transposition — Transposition, Umlagerung von DNA Elementen an andere Stellen im Genom von Prokaryoten oder Eukaryoten. Die Empfänger DNA wird anders als beim reziproken crossing over um die umgelagerte Sequenz verlängert. Insertionselemente (IS) heißen diese… …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • transposition — фр. [транспозисьо/н], нем. [транспозицио/н], англ. [транспэзи/шн] trasposizione ит. [траспозицио/нэ] транспозиция, транспонировка (перелож. произведения в др. тональность) …   Словарь иностранных музыкальных терминов


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.